Goodbye, Old Friend .

Salut à tous les lecteurs de comics, amateurs de la Marvel, ou tout amoureux des 7ème 9ème Art ! Ce mercredi après-midi, je suis allé voir le dernier film de la trilogie X-Men centrée sur Serval, Wolverine, Logan, le Glouton, James Howlett, en bref, notre griffu préféré et campé par celui qu’on ne présente plus, le célèbre Hugh Jackman. Réalisé par James Mangold, comme pour le second opus, il s’agit, sans spoil, du film racontant la mort de Wolverine. Mais revenons sur sa production avant de parler du film.

logan-theedithor
Au revoir, Hugh Jackman, et MERCI (Logan, James Mangold, Fox, 2017)

Encore un film Wolv… Oh putain X-23 !!!

Logan, c’est un peu le film dont je n’attendais rien, ayant été tellement déçu d’Origins, et mitigé pour « Le combat de l’immortel » . Puis au fur et à mesure de la production, des bandes-annonces, mon attente a clairement changé. Tout a commencé lors d’ X-Men Apocalypse, et sa scène post-générique, en continuité avec le film, où l’on voit l’ADN de Wolverine, venant juste d’être l’arme X, volé. Ensuite, lorsqu’il a été annoncé que le travail d’écriture était basé sur Old Man Logan, notamment, la hype a commencé à être présente, tout simplement parce que c’est le premier Deluxe/Hardcover que j’ai lu du mutant griffu, et à l’époque c’était totalement par hasard. Et autant dire que j’avais énormément aimé. Depuis, dans les comics, Wolverine est mort, et remplacé par X-23/Laura.. Que l’on a aperçue dans les premières images du film ! A partir de ce moment, je savais que Hugh Jackman, très impliqué dans la saga, allait faire ses adieux avec splendeur.

x-23-fighting-theedithor
Dafne Keen, LA révélation de ce film ! (Logan, James Mangold, Fox, 2017)

Dafne Keen, Laura, défi relevé

Et quelle splendeur ! J’ai envie de vous parler, là, tout de suite, de la jeune Dafne Keen, qui joue X-23, Laura, le clone de Wolverine. A seulement 12 ans, et dont c’est la première apparition au cinéma, la jeune et talentueuse Dafne nourrit le spectateur d’émotion. Elle sait jouer la violence (et pas la violence d’un fight des bacs à sable, la violence d’une Wolverine bis.. !), tout comme elle sait nous faire vivre le lien qui la rattache à Logan. Ce même Logan, qui, dans un pays où les mutants ont quasiment touts disparus, tente de survivre, en suivant sa voie. Le mutant a clairement vieilli, il marche lentement, se régénère avec beaucoup plus de mal, et l’on est mis dans le bain dès la première scène. Elément très important du film qu’il faut souligner, le film est classé R, à savoir comportant des scènes de violences, et en effet, amoureux du sang, vous allez être comblés. Logan tente de prendre soin des vieux jours de Charles Xavier, atteint d’une maladie dégénérative l’obligeant à être bourré de médocs afin d’éviter des drames, avec l’aide de Caliban, vu également dans X-Men Apocalypse. Seulement, il apprend vite que Laura est son clone, et qu’il doit la protéger du gouvernement, enfin plutôt de l’entreprise qui a reproduit les pouvoirs de mutants dans des clones qui sont encore des enfants. Le personnage de Laura est convaincant, et c’est un parfait clone de Wolverine. Elle est sauvage dès sa premiere scène d’action, se défaisant violemment de plusieurs soldats entraînés, intelligente et stratège apparemment hors pair, à seulement onze ans. J’ai été stupéfait de voir l’une de mes héroïnes préférées de comics aussi bien transposée à l’écran, grâce aux talents de cette jeune actrice donc, dont il faudra suivre la carrière.

loganlaura-theedithor
Deux Wolverine pour le prix d’un vieux. (Logan, James Mangold, Fox, 2017)

Des liens étroits pour chaque génération

Au fil du film, le lien qui unit les deux êtres d’adamantium se resserre. Au début, Logan ne veut pas entendre parler d’elle, et c’est tout juste s’il décide de l’emmener dans un endroit qui serait un refuge pour mutants. Mais à la fin, Laura finit par appeler Logan « papa » , parachevant l’objectif majeur du film, l’héritage de Wolverine.

Car si Logan est depuis le début de son aventure au cinéma bougon, sauvage, animal, il a désormais ce qui ressemble le plus à une fille (car c’est tout de même un clone), et alors qu’il sent qu’il meurt à petit feu, se pose des questions sur son héritage. L’école de Xavier n’est plus, il n’y a plus de mutants, du moins pas de nouveaux depuis 25 ans, et Wolverine a conscience d’avoir fait du mal, se le reprochant à plusieurs reprises tout au long du film, ressassant ses cauchemars, et disant même à Laura que bien qu’il ait tué des méchantes personnes, ca n’en reste pas moins mal. Il se fait alors une raison, qu’il doit la protéger, même si cela doit mener à sa perte.

charleslogan-theedithor
Papi, viens prendre tes cachets.. (Logan, James Mangold, Fox, 2017)

En fait, je ne parle pas spécialement de l’histoire dans ce billet, pour la simple raison qu’elle est secondaire. L’élément principal est la relation de Laura, et de Logan, de manière à ce que le spectateur que nous sommes accepte cette nouvelle itération du mutant griffu dans le futur. Il est question de relation forte également entre le professeur X, et Logan, qui s’occupe de lui comme d’un père, avec des accroches poussant à sourire la plupart du temps, notamment grâce à un Patrick Stewart déchaîné, pour sa dernière interprétation du professeur X. Il est question de filiation donc, avec ces deux-ci, et avec X-23 qui reprend le flambeau après Wolvie.

James Mangold fait, là, jouer tout son talent en nous proposant une réalisation pleine d’émotion, avec beaucoup de plans serrés lors de moments forts, comme lors de cette scène à l’hôtel d’un casino, entre le professeur X et Laura, devant un vieux film (j’avoue que mes connaissances en vieux western sont très limitées donc désolé de ne pas avoir le nom de ce dernier!), ou encore dans beaucoup de scènes entre Laura et Wolvie, où ces plans serrés sont récurrents. Il faut dire que la musique composée par Marco Beltrami, également compositeur du combat de l’immortel, aide à nous dresser les poils lors de ces moments intimiste, sans jamais prendre toute la place de la scène.

Un film politique..

Ensuite, il s’agit d’un film qui se veut engagé, dans un contexte moderne, avec Laura qui est une hispanophone de mère porteuse mexicaine, poursuivie par des hommes américains, cherchant son Eden, sa terre promise. James Mangold se veut défenseur des oppressés hispaniques aux USA, avec notamment ce gros con de Donald Trump et son mur, et c’est un beau parallèle qui est fait.

.. Et fidèle aux comics

Concernant les points communs entre les comics, il y en a à la fois peu, mais de très importants. A commencer par Laura, qui est bel est bien le clone de Wolverine, et qui possède bien deux griffes à chaque main, et une à chaque pied. Egalement, la photographie du film m’a personnellement fait ressentir un effet Old Man Logan, avec ces scènes avec Hawkeye dans le désert, lors de leur traversée des USA. Sans cela, je ne pense pas que j’aurais eu cet effet de « grandiose » faisant passer le film d’un film X-Men lambda, au meilleur film X-Men, parce que l’action, au fond, on s’en fiche, ce que l’on retient, ce sont les adieux de Hugh Jackman à son personnage, Logan.

Il y a également un comicbook utilisé dans le film, c’est celui dans lequel il y a les coordonnées de l’Eden, refuge pour mutants. Seulement.. Ce comicbook n’a JAMAIS existé, et il a été créé seulement pour le film. Je crois même que quelques pages ont été dessinées par Joe Quesada en personne. On y voit Malicia, avec Wolverine dans son costume jaune.. Qu’on n’aura donc jamais vu dans la licence X-Men..

the-wolverine-costume-jaune-theedithor
Un doux rêve, inatteignable .. (Wolverine : le combat de l’immortel, James Mangold, Fox, 2013)

Une trilogie décevante

Transition toute trouvée donc. Cette trilogie a été très décevante pour moi, car les deux premiers films Wolverine ont été très mal écrits, avec beaucoup d’incohérences, et surtout des producteurs qui brident les films, et le personnage n’est jamais maître de ses propres films. C’est seulement dans ce dernier film que, comme dit plus haut, le côté vraiment sanglant et sauvage du personnage que l’on connaît n’a été présenté aux spectateurs. De plus, les vilains et autres personnages iconiques de l’univers de Logan n’ont que trop peu interagis avec lui, malgré ces quelques scènes avec la Mystique de la première trilogie X-Men, ou encore la présence de Mariko et Yukio dans le combat de l’immortel.

Le seul point de satisfaction est réellement ce dernier film, Logan donc, avec ce que j’ai dit plus haut. J’ai aimé aussi la manière qu’a Hugh Jackman de se battre, et les chorégraphies des combats sont plutôt intéressant. Pour finir, la fin alternative du combat de l’immortel sur la version Blu-Ray nous donne le seul visuel que l’on aura du masque de Wolverine, et c’est un semi-plaisir puisqu’on est quand même assez frustré de pas le voir porté..

x-23fighttheedithor
Laura, a new hope (Logan, James Mangold, Fox, 2017)

Et maintenant ?

Dorénavant au cinéma, le seul espoir que nous avons est de voir X-23 intégrer les différentes équipes des X-Men, mais pas sûr que ce soir faisable, car le film se passe en 2029, ce qui suppose que Laura serait née en 2018, car elle a onze ans. Or le futur film de Bryan Singer, s’il continue sur sa lancée, se passerait dans les années 90. Enfin, on peut toujours s’essayer à rêver qu’elle arrive d’une faille temporelle.. A voir donc ! Mais j’ai bon espoir, surtout que la Fox pourrait surfer sur la vague des comics dans lesquels Laura incarne la nouvelle Wolverine, reprenant même bientôt le costume X-Force de Wolverine.

Mais du coup, si vous aimez Wolverine avec ce dernier film, et que vous en voulez plus, que faire ? Et bien voici quelques conseils de lectures des meilleures aventures de Wolverine !

anad-wolverinetheedithor
Fight ! (All-New Wolverine #20, Marvel, 2017)

J’en veux plus !

Je suis en train d’écrire un autre article sur ce que vous pouvez lire en VF, et je vous conseil énormément Old Man Logan, Arme X, Marvel Anthologie : je suis Wolverine, ou les épisodes par Frank Miller, House of M, ou encore Ennemi d’Etat.

En VO vous pouvez retrouver ces titres, exceptés l’anthologie car propre à Panini, et je vous conseille également en ce moment la série All-New Wolverine avec Laura/ X-23 qui est très bien .

Le mot de la fin

Vous l’avez compris, c’est LE film Wolverine que l’on a toujours attendu, avec de belles surprises, notamment la jeune Dafne Keen qui prend la relève avec son talent très prometteur. Le film est pleins d’émotion, de belles images, de l’action qui est justement dosée, et un Hugh Jackman impérial. Merci Hugh Jackman pour ces 17 années de règne dans la licence X-Men, et bonne continuation.. (Allez voir ce film vous dis-je !)

Sur ce, à très vite les amis ! 🙂 – The EdiThor Gavé Comics

Une réflexion sur “Goodbye, Old Friend .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s